Saturday, January 9, 2016

Enregistrer les écoliers africains du paludisme!

Chaque jour, au Nigeria, un enfant meurt chaque minute de la malaria. Ce qui est nécessaire pour éviter ce sont deux choses - moustiquaires imprégnées d'insecticide et des environnements propres. Même si ces choses peuvent être fournis facilement, il est pas. Les sommes qui auraient dû être utilisés pour les médicaments, les hôpitaux et les environnements propres ne sont pas fournis, mais tous les mois "votes de sécurité» parfois totalisant jusqu'à N500million sont payés mensuellement à certains gouverneurs dans certains Etats. Ces sommes ne sont pas comptabilisés et finissent dans les poches des gouverneurs et de leurs familles. Nous, au Réseau africain pour l'environnement et la justice économique, ANEEJ, avec l'autonomisation civile et de la règle de l'Initiative d'appui droit, CERLSI, vous demandons d'appeler gentiment sur l'Assemblée nationale d'adopter une loi gouverneurs impérieuses de l'Etat de donner la moitié de leurs «votes de sécurité» pour la recherche en vue de trouver une solution permanente au décès d'enfants au Nigeria du paludisme.

S'il vous plaît faire signer cette pétition pour forcer le gouvernement nigérian à changer cette pratique mal qui garde nos enfants malades de paludisme ...!

https://www.change.org/p/treat-nigerian-school-children-with-malaria-with-security-vote-for-governors


Bob MajiriOghene Etemiku, 
ANEEJ/CERLSI Nigeria
majirioghene@yahoo.com